Votre publicité ici avec IMPACT_medias
13

Après la neige, "Champagne" sur le combat

Le combat de reines d'Orsières a été amputé d'un jour en raison de la météo. Les luttes du dimanche ont pu se dérouler normalement devant quelque 3500 spectateurs. Le jeune bétail combattra samedi prochain.

22 avr. 2013, 00:01
data_art_1526636.jpg

Première catégorie (de 676 à 818 kilos)

1."Champagne", Jérôme Cortay, Verbier, 751 kilos

2. "Bagdad", Yvan Bender, Fully, 705 kilos

3. "Tigresse", Grégory Rosset, Som-la-Proz, 682 kilos

4. "Prodige", Café National, Orsières, 769 kilos

5. "Ramona", Pascal et Jean-Pierre Rossoz, Reppaz, 746 kilos

6. "Milan", Christian Melly, Le Châble, 714 kg

7. "Fureur", frères Coppey, Orsières, 711 kilos

Deuxième catégorie (de 625 à 674 kilos)

1. "Terrible", Hubert Bruchez et famille, Le Cotterg, 649 kilos

2. "Galinka", frères Frossard, Vollèges, 664 kilos

3. "Alaska", Dominique Duay et fils, Orsières, 660 kilos

4. "Luna", Fabien Theytaz, Prassurny, 673 kilos

5. "Ratonne", Jean-Marie Moulin, Vollèges, 654 kilos

6. "Cheyenne", Christelle et Alex Rausis, La Garde, 625 kilos

7. "Princesse", Benoît Tornay, Reppaz,

658 kg

Troisième catégorie (de 512 à 624 kilos)

1 ex æquo. "Muscat", Gaëtan Délèze, Martigny, 575 kilos

1 ex æquo. "Roquette", Fabrice Marcoz, Fontaine-Dessous, 601 kilos

3. "Disco", Reynald Vaudan, Montagnier, 603 kilos

4. "Tania", Claude-Alain Lovey, Orsières, 592 kilos

5. "Clarisse", Philippe Copt, Orsières, 606 kg

6. "Cheyenne", Stéphane Levrand, Fully, 584 kilos

Primipares

1 ex æquo. "Baguerra", Jérôme Farquet, Le Châble

1 ex æquo. "Fany", frères Joris, Le Levron

3. "Reinon", Marie-Claude Ribordy, Sembrancher

4. "Torpille", Claudy Michellod, Fontaine-Dessus

5. "Lola", Samuel Gays et fils, Chandonne

6. "Picasse", Jean-Pierre Formaz, Praz-de-Fort

7. "Syrah", Sébastien Fellay, Le Châble

"C'est une surprise totale! On n'imaginait pas vivre ça ce matin" , déclare Jérôme Corthay, l'un des propriétaires, avec Olivier Cor thay et Dominique Voutaz, de "Champagne", la reine de la pre mière catégorie du combat d'Orsières.

Une découverte

"C'est une vache que l'on découvre aujourd'hui" , commente Jac ques Pralong, l'ancien président de la Fédération d'élevage de la race d'Hérens. Cette bête de 6 ans et demi a participé ce dimanche au premier combat officiel de sa carrière. Jusqu'ici, elle avait été plutôt discrète. Alpée aux Grands-Plans, au-dessus de Ver bier, elle n'était pas classée. "Elle joue le rôle de lieutenant pour les meilleures bêtes du troupeau" , ajoute Jacques Pralong.

Sa victoire, "Champagne" l'a acquise de haute lutte lors de la dernière passe de la journée qui l'a opposée à "Bagdad" d'Yvan Bender. Le duel a tenu le public en haleine pendant de longues minutes palpitantes. "Durant la journée, elle est restée calme, mais elle a lutté quand il le fallait" , explique Jérôme Corthay.

"Champagne" ira à Aproz le 5 mai prochain pour la finale nationale. "On ira à la finale sans grande ambition" , déclare encore Jérôme Corthay... Sans ambition, comme dimanche à Orsières.

En demi-teinte

Si le combat d'Orsières a donné lieu à quelques luttes magnifiques, comme la dernière de la journée par exemple, force est de constater que sur l'ensemble des finales, le combat a été un ton en dessous de ce que l'on aurait pu attendre. "Ici, les bêtes sont malignes" , plaisante le président du comité d'organisation, Jean-Fran çois Lattion, " elles se réservent pour la finale cantonale" .

Comme dimanche passé, c'est la troisième catégorie qui a été la plus spectaculaire. Dans cette catégorie, ainsi que dans celle réservée aux primipares, les deux dernières lutteuses n'ont pas pu se départager et ont été séparées et classées premières ex æquo. Autre mention spéciale pour "Terrible", la reine de deuxième catégorie qui mérite pleinement son nom. Aidée par des cornes en forme de crochets, elle a survolé les débats, elle qui s'était déjà illustrée en 2010, en se classant quatrième de troisième catégorie lors de la finale cantonale et en étant reine de troisième catégorie à Orsières.

Combats du samedi reportés à samedi prochain

Le combat de reines d'Orsières aurait dû se dérouler sur deux jours. La météo en a décidé autrement. Les joutes du samedi, réservées au jeune bétail, ont été reportées à samedi prochain.

La neige s'est invitée plus bas que les météorologues ne l'an nonçaient. Prévue à 1200 mètres, elle est descendue jusqu'à 800 mètres et elle a surpris les organisateurs des combats de reines d'Orsières. "On s'attendait à un temps pas terrible, mais pas à ça" , reconnaît Cédric Tornay, membre du comité, " Il y avait 20 centimètres de neige aux Iddes samedi matin. On a passé plusieurs heures, une vingtaine de personnes, à chauler la neige en rangs de 10, puis à la pelle pour tout déblayer. On a fait un boulot de dingues pour maintenir le match de dimanche."

"Ce combat du samedi est important pour la finale cantonale" , explique Jean-François Lattion. "Il y aura trois catégories de génisses et donc 21 génisses qualifiées pour la finale."

Les combats du samedi sont ainsi intégralement reportés à samedi prochain 27 avril, selon les mêmes horaires, soit un début des joutes à 9 heures, avec les premières finales dès 14 heures. Génisses et primipares s'affronteront donc dans l'arène des Iddes. Un autre combat est prévu le lendemain, aux Haudères.

3500 spectateurs

"Nous sommes finalement contents" , assure Jean-François Lattion. Le combat du samedi peut être repoussé sans difficulté. Celui du dimanche a attiré entre 3000 et 3500 spectateurs. "Nous avons eu à peu près le même nombre de personnes que d'habitude."

Votre publicité ici avec IMPACT_medias