Réservé aux abonnés

Les chefs de choeur passent à table

Comment découvrir un répertoire étranger? En chantant, bien sûr, mais en mangeant et en buvant aussi. Première.

21 mars 2011, 05:01

Samedi soir. Un chant sud-africain retentit dans les sous-sols de l'Hôtel de Ville de Sion. D'excellents chanteurs entonnent, à plein poumons, «Shosholoza», un chant folklorique du pays de Mandela, avant de passer à «Mbrava Chamie», un chant de table géorgien.

Les quelque quarante chanteurs présents sont les invités de l'Association valaisanne des chefs de choeur. Au programme de la soirée de la Saint-Joseph, cinq musiques du monde, cinq plats et cinq vins de même provenance. «Nous avons envie d'être actifs et pas seulement de découvrir passivement», explique Samuel Emery, président de l'asso...