Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Ils sont libres, les joueurs

Depuis le début de la saison, les entraîneurs de quatrième et cinquième ligues peuvent effectuer un nombre illimité de changements. Ils en profitent.

07 nov. 2008, 05:02

La liberté totale dans les changements de joueurs ne s'applique plus seulement aux juniors. Depuis cet été, les entraîneurs de quatrième et cinquième ligues peuvent également effectuer un nombre illimité de changements. Ce projet-pilote, expérimenté dans les cantons de Fribourg et Zurich, s'applique désormais en Valais. Et pour deux ans. A priori, il rallie tous les suffrages.

Au début, les entraîneurs n'étaient pas forcément convaincus. «J'étais sceptique», avoue Ivano Zampilli, entraîneur de Sierre 2 en quatrième ligue. «Je craignais que les équipes n'en profitent pour casser le rythme en fin de match et gagner du temps. Or, ça n'a pas été le cas. Au contraire, les arbitres ne rallongent pas le temps additionnel.»

Kilian Chambovey, entraîneur d'Orsières 2 en quatrième ligue, avait la même crainte. «Je pensais que les coaches abuseraient davantage des changements en fin de match. Mais ce n'est pas le cas.»

Après trois mois d'expérience, les entraîneurs...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias