Attention: avec l’heure d’hiver le risque de cambriolage augmente

Les cambrioleurs profitent de la pénombre qui tombe plus rapidement avec le changement d’heure pour passer à l’action. Des moyens simples permettent d’éviter ce genre de mauvaises surprises.

29 oct. 2018, 11:30
/ Màj. le 29 oct. 2018 à 14:04
Avec le passage à l’heure d’hiver, la pénombre s’installe plus rapidement et les cambrioleurs en profitent.

Les polices cantonales mettent en garde lors d’une opération de prévention menée lundi 29 octobre: le changement d’heure a tendance à faire augmenter les risques de cambriolage. «Avec le passage à l’heure d’hiver ce week-end, la pénombre s’installe plus rapidement: les cambrioleurs en profitent pour agir de manière plus discrète ou pour détecter plus facilement les logements dont les habitants sont momentanément absents», communiquent en commun les polices cantonales romandes et tessinoise.

Durant la période hivernale, 40% des cambriolages ont lieu au crépuscule.

De bons réflexes à avoir

Les polices cantonales conseillent de prendre des mesures simples pour éviter d’être victime d’un cambriolage. Le premier réflexe consiste à simuler une présence, par exemple en laissant la lumière ou la télévision allumée. Des lampes extérieures à détecteur de mouvement peuvent aussi jouer un rôle répulsif, tout comme l’utilisation de moyens mécaniques ou électroniques de protection d’un logement, comme des poignées de fenêtres à clé ou la vidéosurveillance.

«Le mieux est de se mettre virtuellement dans la peau du cambrioleur. S’intéressera-t-il à une maison qui semble inoccupée ou à une maison occupée?», conseille Stève Léger, porte-parole de la police cantonale.

Des conseils gratuits

Il est possible d’être appuyé dans ses démarches de sécurité, comme l’explique Stève Léger. «La police cantonale prodigue ses conseils de sécurité gratuitement. Nous nous déplaçons chez l’habitant ou dans les entreprises. Nous faisons le tour du propriétaire à date convenue. Il suffit pour cela d’appeler la police au 027 606 58 50 ou de trouver le formulaire de contact sur le site de la police cantonale.»

Tout comportement suspect, par exemple autour du logement d’un voisin absent, peut être signalé au numéro 117.

Plus de 1000 cambriolages par an en Valais

L’an passé, il y a eu 1014 vols par effraction en Valais. Le chiffre peut paraître élevé, mais «il est historiquement bas», indique Stève Léger. «Nous avons assisté à une baisse de 54,3% depuis 2012», précise-t-il.

Cette baisse d’infractions ne signifie pas qu’il n’y a plus rien à craindre. Lundi, des policiers ont distribué des chocolats dans les principales gares du Valais. «Le temps nécessaire pour manger ce chocolat correspond à celui qu’il faut à un cambrioleur pour perpétrer son forfait», note le policier.