«Allô, c’est la police, c’est pour une arnaque» Les appels de faux policiers se multiplient en Valais

Des personnes se faisant passer pour des policiers réclament de l’argent pour aider un tiers. Il s’agit d’une nouvelle vague d’arnaques qui touche plusieurs cantons suisses, dont le Valais.
21 janv. 2022, 14:18
Les personnes âgées constituent la cible principale des arnaqueurs téléphoniques.

Un policier vous appelle. Un de vos proches a été arrêté. Vous pouvez le faire libérer en payant une caution. Crédible? Non, cet appel est une tentative d’escroquerie. Tout comme les demandes pour payer le séjour hospitalier d’un ami.

La police cantonale annonce que de tels cas de tentatives d’escroquerie se multiplient, en Valais notamment: «de prétendus policiers tentent de soutirer de l’argent à des personnes qui ne se doutent de rien», écrit-elle dans un communiqué vendredi. Des montants allant jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de francs sont souvent en jeu.

Les personnes ciblées par les escrocs sont le plus souvent des personnes âgées.

A lire aussi: Valais: attention aux faux mails de… la police fédérale

Conseils pour ne pas tomber dans le panneau

Pour éviter de se faire piéger, la police cantonale recommande:

  • De ne jamais entrer en matière si on vous demande de verser de l’argent par un appel téléphonique.
  • De ne jamais remettre de l’argent ou des objets de valeur à des inconnus.
  • En cas de doute, d’avertir la police en composant le numéro 117.
par Jean-Yves Gabbud