Agriculture valaisanne: bénéfique réforme des paiements directs

Les paiements directs ont rapporté 121 millions de francs aux agriculteurs valaisans l'an dernier, un record. Mais malgré un nombre d'apprentis également record, le secteur peine à assurer la relève.

14 avr. 2015, 14:04
Un employe agricole travaille a la cueillette de tomates, de la variete Cherry, a Charrat en Valais ce mercredi 11 juin 2003. (KEYSTONE/Andree-Noelle Pot)

L'agriculture valaisanne a largement bénéficié de la réforme des paiements directs introduite par la Confédération. L'année 2014 a été celle de tous les records, mais le secteur peine à assurer la relève.

Les paiements directs ont rapporté 121 millions de francs aux agriculteurs valaisans l'an dernier. Le volume est supérieur de 13% a montant de 2013, communique mardi l'Etat du Valais. La réorientation des ressources cantonales consacrées à l'agriculture et la participation des agriculteurs aux projets proposés expliquent ce résultat.

Le rendement brut de l'agriculture valaisanne a atteint 333,5 millions de francs, 4,7% de plus qu'en 2013. L'évolution du rendement était en baisse continue depuis quatre ans. Pour le seul secteur des fruits et légumes, le rendement brut a totalisé 91,4 millions de francs, un résultat sans précédent qui confirme la pertinence de la politique de reconversion des vergers.

Un autre chiffre record est celui du nombre d'apprentis en formation. Ils étaient 261 l'an dernier, tous métiers agricoles confondus. Mais ce nombre reste insuffisant pour assurer la relève de l'agriculture. Si le nombre d'apprentis arboriculteurs et maraîchers est suffisant, le canton veut augmenter de moitié le nombre d'apprentis agriculteurs et viticulteurs.