Réservé aux abonnés

«A Avignon, ça passe ou ça casse»

La compagnie sédunoise joue tous les jours «Shabbath» au Théâtre des Carmes d'Avignon, dans le cadre du festival «off» de la ville. Un vrai atout pour elle.
02 août 2015, 19:24

«Avignon, pour nous, c'est un vrai tremplin. Mais il faut être prêt, sinon on peut en ressortir cassé. Avignon, ça passe ou ça casse», s'exclame Stéphanie Boll, l'une des danseuses d'Interface. Avec ses collègues de la compagnie sédunoise, elle participe pour la quatrième fois au Festival d'Avignon, la célèbre manifestation théâtrale européenne.

Cette année, les Valaisans jouent même dans l'un des théâtres officiels de la ville et non des moindres, le Thé&...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois