Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

2e pilier: prendre le temps de la réflexion

19 févr. 2010, 05:59

ADÈLE THORENS GOUMAZ conseillère nationale (Les Verts - VD)

Le 7 mars prochain, nous voterons sur une baisse du taux de conversion du 2e pilier. Ce dernier permet, à partir d'un capital accumulé durant notre activité professionnelle, de calculer la rente annuelle à laquelle nous aurons droit durant notre retraite. Le taux de conversion se montait initialement à 7,2% mais, en 2003 déjà, on a décidé de le faire passer à 6,8% d'ici à 2014. Aujourd'hui, la nouvelle révision prévoit d'accentuer encore cette baisse pour passer progressivement à 6,4% d'ici à 2016.

Ces deux baisses se basent sur le même raisonnement. Plus l'espérance de vie augmente, plus le capital doit être élevé pour qu'une rente constante puisse être versée à l'assuré. Tant que le rendement du capital génère assez de profit pour compenser une éventuelle prolongation de la rente, tout va bien. Mais si le rendement s'effondre, la situation devient...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias