Réservé aux abonnés

«Mieux vaut manger du bio étranger que du non-bio local»

Lucien Willemin, ancien économiste et ardent défenseur du bio, s’est exprimé la semaine dernière à Sion dans le cadre d’une conférence. Il espère ouvrir le débat sur l’agriculture conventionnelle et l’alimentation biologique. Interview.

10 oct. 2018, 12:01
Lucien Willemin désire ouvrir le débat au sujet de l'agriculture conventionnelle, très agressive pour la nature.

Selon vous, il vaut mieux manger des aliments bios venant de l’étranger que des aliments issus de l’agriculture conventionnelle locale. Pourquoi?

En Suisse, nous sommes très éduqués à considérer le transport, c’est pourquoi la majorité de la population penche pour le conventionnel local. Toutefois, le transport des pesticides et engrais de synthèse utilisés en agriculture conventionnelle est aussi à considérer. De plus la fabrication de ces substances et leur épandage consomment aussi de l&...