Réservé aux abonnés

Zurich se penche sur l'"affaire Carlos"

Le Parlement zurichois ne veut pas de commission d'enquête.
15 avr. 2014, 00:01
data_art_2272200.jpg

Le Parlement estime-t-il avoir fait la lumière sur l'"affaire Carlos"?

L'"affaire Carlos" - d'après le prénom fictif donné à un jeune délinquant - a été discutée, hier, au parlement zurichois. Par 114 voix contre 52, les députés ont refusé la création d'une commission d'enquête parlementaire (CEP), comme l'exigeait l'UDC. La proposition du PDC de renvoyer les rapports des commissions parlementaires a aussi été rejetée.

Pendant le débat, le ministre de la Justice Martin Graf (Verts) a fait son autocritique. Ses prises de position sur de fausses informations ont contribué aux spéculations dans l...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois