WEF 2014: créer des emplois pour lutter contre la pauvreté

L'élément clé de la lutte contre la pauvreté, c'est la création d'emplois: c'est ce qui ressort de la table ronde organisée vendredi sur le thème de la pauvreté au Forum économique mondial à Davos aux Grisons.

24 janv. 2014, 15:45
British Prime Minister David Cameron, left, and  rock star Bono speak during the panel discussion  "The Post-2015 Goals: Inspiring a New Generation to Act", the fifth annual Associated Press debate, at the World Economic Forum in Davos, Switzerland, Friday, Jan. 24, 2014.  (AP Photo/Michel Euler)

Emplois dignes, gestion transparente et éducation des femmes sont trois éléments-clé de la lutte contre la pauvreté. Ces constats ressortent d'une table ronde organisée sur ce thème vendredi dans le cadre du Forum économique mondial (WEF) à Davos (GR), avec la participation notamment du chanteur du groupe U2 Bono.

Le premier ministre britannique David Cameron, la directrice de Save the Children Jasmine Whitbread, le directeur général de Prudential plc Tidjane Thiam ainsi que la ministre des Finances nigériane Ngozi Okonjo-Iweala étaient aussi présents pour cette table ronde.

Absents de la salle

Le chanteur irlandais du groupe de rock U2 Bono, très engagé dans les questions de pauvreté, a passablement égayé cette session intitulée: "Les buts post-2015. Inspirer l'engagement d'une nouvelle génération".

Prié de dire où se trouvaient à son avis les pauvres aujourd'hui, il a lancé une pique en rétorquant: "Certainement pas dans cette salle", provoquant les rires du public.

Pour la dignité du travail

Les intervenants de cette table ronde ont mis l'accent sur l'universalité des buts 2015, arguant qu'aucune différence ne devrait survenir entre le Nord et le Sud, notamment en matière de lutte contre la corruption.

"Les différents buts que nous nous sommes fixés sont un tout. Il ne faut pas les traiter de manière séparée. Le réchauffement climatique par exemple a un impact très négatif sur la pauvreté, car il crée des catastrophes qui détruisent les plus faibles", a souligné Ngozi Okonjo-Iweala.

Elle a estimé que l'élément-clé de la lutte contre la pauvreté résidait dans "la création d'emplois dignes, avec des salaires dignes", tandis que le premier ministre David Cameron mettait l'accent sur la lutte contre la corruption et une bonne gouvernance.

Des problèmes aussi à Davos

Jasmine Whitbread a quant à elle noté que l'essentiel était d'unir toutes les bonnes volontés pour trouver des solutions à la pauvreté, soulignant à quel point les conflits, dont sont victimes un cinquième de la population, ont un effet désastreux sur la croissance.

La parité entre hommes et femmes est aussi un élément-clé de la lutte contre la misère, ont relevé les participants, mais "ce n'est pas seulement un problème du Sud", a dit la ministre nigériane des Finances, faisant remarquer la faible participation des femmes à cette 44e édition du WEF.

Félicitations inédites

"Le monde jugera sur les actes et non sur les paroles", a enfin rappelé le chanteur Bono. Il s'est ensuite tourné vers David Cameron pour lui faire remarquer que c'était bien "la première fois qu'un rocker irlandais félicite un Premier ministre britannique conservateur" pour sa lutte contre la corruption, provoquant de sa part un franc éclat de rire.