Votations fédérales: les partisans d'AVSPlus en mode offensif malgré le non

Les partisans de l'initiative "AVSPlus" comptent rester en mode offensif malgré le rejet des Suisses ce dimanche. Les 40% de voix positives montrent qu'un affaiblissement des rentes n'entre pas en question.
25 sept. 2016, 15:07
De l'avis du président de l'USS Paul Rechsteiner, ce résultat est un signal fort envoyé au Parlement.

Malgré le refus net de leur texte dimanche par les citoyens suisses, les instigateurs de l'initiative "AVSplus: pour une AVS forte" restent en mode offensif. De l'avis du président de l'USS Paul Rechsteiner, les 40% de voix positives montrent qu'un affaiblissement des rentes n'entre pas en question.

Ce résultat est un signal fort envoyé au Parlement, précise le syndicaliste. Dès lors, "si le Conseil national supprime le bonus de 70 francs de la proposition (du Conseil des Etats)", l'Union syndicale suisse (USS) combattra cette mesure "par tous les moyens à sa disposition".

En cas de référendum, Paul Rechsteiner se dit confiant du résultat positif du scrutin. "Le peuple nous suivrait."

Conflit de générations

Le président de l'USS rejette la critique selon laquelle l'initiative était trop extrême. Si le texte a été rejeté dimanche, c'est essentiellement en raison de la "campagne irresponsable" des opposants. En menant une campagne fondée sur la peur, ils ont "généré un conflit de générations".

La présidente d'Unia Vania Alleva a pour sa part admis certaines faiblesses dans la campagne des initiants. "Le financement de notre projet était notamment trop peu clair."