Virologie: les chauves-souris en Suisse ne sont pas porteuses de virus dangereux

Des chercheurs ont étudié la présence de virus chez les chauves-souris en Suisse. Ils ont trouvé que leurs virus ne présentent aucun danger pour les humains.

16 juin 2021, 20:00
Des milliers de virus différents ont été recensés chez les chauves-souris. Certains peuvent infecter l'homme directement ou via un hôte intermédiaire.

Des virologues de l’Université de Zurich ont recherché des virus dans des crottes et des peaux de chauves-souris vivant en Suisse. Ils ont découvert 16 familles de virus pouvant infecter les vertébrés. Ces virus ne présenteraient aucun danger pour les humains.

Les chauves-souris sont considérées comme l’origine la plus probable du coronavirus Sars-CoV-2, même si l’origine exacte n’a pas été identifiée. Des milliers de virus différents ont été recensés chez les chauves-souris. Certains peuvent infecter l’homme directement ou via un hôte intermédiaire. Ces virus dits zoonotiques comprennent non seulement divers coronavirus, mais aussi les virus de la rage, Marburg, Ebola, Nipah et Hendra.

Porteuses de virus?

L’équipe dirigée par Cornel Fraefel et Jackub Kubaki, de l’Institut de virologie de l’Université de Zurich, a recherché les virus dont les chauves-souris de Suisse sont porteuses. Leur travail s’est fait en collaboration avec la clinique pour animaux de zoo de Zurich, de l’Hôpital vétérinaire de Zurich et de la Fondation pour la protection des chauves-souris.

Les chercheurs ont mené des analyses génomiques sur les crottes et les peaux de 7291 chauves-souris (18 espèces). Ils ont pu détecter 39 familles de virus différentes. Le Grand Murin était particulièrement riche en virus, avec 33 familles. Les résultats de la recherche ont été publiés dans la revue Plos One.