Réservé aux abonnés

Vider la Syrie, l'arme stratégique du régime de Bachar al-Assad

Le drame humanitaire des réfugiés résulte de calculs politiques.
15 sept. 2015, 10:56
data_art_3380459.jpg

PROPOS RECUEILLIS PAR

Sara Sahli

Cinq ans de guerre en Syrie ont causé une crise humanitaire sans précédent. La moitié de la population syrienne est désormais déplacée et presque un quart a quitté le pays. Alors que l'Europe prend la mesure du drame de l'exil de ces réfugiés, l'issue du conflit semble de plus en plus incertaine.

Antoine Basbous, politologue, auteur du "Tsunami arabe" et directeur de l'Observatoire des pays arabes à Paris livre son analyse depuis le sultanat d'Oman.

Le débat sur l'accueil des réfugiés fait rage en Europe. Comment cette crise est-elle perçue dans le...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois