Vidéo: le canton de Neuchâtel est une région dynamique

Neuchâtel peut se féliciter de son économie en pleine croissance à en croire le constat fait mardi par le conseiller d'Etat Thierry Grosjean.

22 janv. 2013, 17:00
Dans un contexte économique mondial difficile, le dynamisme et l'adaptation des acteurs économiques a permis jusqu'à maintenant à Neuchâtel de se réinventer, a relevé le DEC.

L'économie neuchâteloise se porte bien et le canton est une région qui est en pleine croissance, selon le constat dressé mardi par le conseiller d'Etat Thierry Grosjean. En 2012, le canton a enregistré la création de 2700 emplois pour dépasser la barre des 90'000.

Les emplois dans le secteur secondaire ont progressé de 5,1% en une année. L'horlogerie, le domaine médical ainsi que la pharma ont été les branches qui ont le plus recruté. Ces industries ont stimulé le produit intérieur brut (PIB) cantonal dont la croissance devrait atteindre 2,5% en 2012. En comparaison, celle du PIB suisse devrait s'afficher autour de 1%, selon les prévisions.
 
Création d'entreprises
 
Présentant le bilan des activités 2012 de l'économie neuchâteloise, le chef du Département de l'économie (DEC) Thierry Grosjean a salué l'esprit d'entreprise qui constitue un facteur de croissance. Avec +12,8% d'entreprises créées en 2012, Neuchâtel fait partie des cantons les plus dynamiques de Suisse.
 
Pour le DEC, cette évolution s'explique par plusieurs facteurs: la nouvelle fiscalité des entreprises qui place le canton parmi les régions les plus attractives d'Europe, l'innovation ainsi que la création de sociétés par des ressortissants issus de l'Union européenne souhaitant lancer leur propre affaire.
 
Chômage élevé
 
Parallèlement à cette croissance, le canton de Neuchâtel enregistre toutefois un taux de chômage élevé. En décembre, il atteignait 5,4% contre 3,3% sur le plan suisse. Pour Thierry Grosjean, ce taux de chômage s'explique par l'hypersensibilité du tissu industriel orienté vers l'exportation aux aléas conjoncturels.
 
Pour le chef de l'économie, le paradoxe entre la création d'emplois et la hausse du taux de chômage simultanée révèle une inadéquation entre l'offre et la demande sur le marché de l'emploi cantonal.
 
Dans un contexte économique international difficile, le dynamisme et l'adaptation des acteurs économiques a permis jusqu'à maintenant au canton de Neuchâtel de se réinventer, a relevé le DEC.
 
En 2013, la collaboration entre la recherche appliquée et les entreprises sera renforcée avec l'ouverture de Microcity et la concrétisation d'un campus dédié à l'innovation en plus du Centre suisse d'électronique et de microtechnique (CSEM).