Réservé aux abonnés

Vent de révolte contre Via Sicura

Les mesures antichauffards du programme Via Sicura sont jugées disproportionnées par certains usagers de la route. Une initiative est en préparation.
07 août 2015, 14:17
data_art_2636138.jpg

Depuis l'introduction du programme de sécurité routière Via Sicura, en 2013, les chauffards vivent sous le régime de la tolérance zéro. En cas de vitesse excessive, ils risquent non seulement un retrait de permis, mais aussi la prison et la confiscation de leur véhicule. C'en est trop aux yeux de certains usagers de la route.

Selon les radios régionales romandes, une initiative populaire pourrait forcer la discussion. A l'origine du projet, le Valaisan Frédéric Gerster confirme l'information. "Le texte sera déposé à la Chancellerie fédérale avant la fin de l'année", indique-t-il. "L'object...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois