Véhicules: la Poste a falsifié les données des permis établis en 2003

Le géant jaune a inscrit de fausses informations sur les permis de circulation de centaines de véhicules, qui ont ainsi circulé sans expertise pendant plusieurs années. Les faits remontent à 2003.
28 févr. 2018, 15:18
La Poste a annoncé aux différents offices cantonaux de la circulation de fausses dates pour la dernière expertise de 1400 vélomoteurs et de remorques.

La Poste a rajeuni ses véhicules lors de l'établissement de nouveaux permis. Les faits remontent à 2003, lorsque la loi sur la circulation routière a été modifiée.

Les quelque 20'000 plaques postales "P" ont été remplacées par des immatriculations cantonales entre juillet et août 2003. L'entreprise a alors annoncé aux offices cantonaux de la circulation de fausses dates pour la dernière expertise de 1400 vélomoteurs et de remorques. Certaines d'entre elles correspondaient à des dimanches.

L'intervalle entre les contrôles était parfois trop court, parfois trop long. Mais ils ont été réalisés, a précisé mercredi à l'ats Léa Wertheimer, porte-parole de La Poste, revenant sur des informations du Matin.

Erreur reconnue

Les offices cantonaux ont été avertis en septembre de la même année. L'erreur a été reconnue par La Poste, indique à l'ats Beat Keller de l'office bernois de la circulation. Le géant jaune et les administrations cantonales se sont entendus à l'époque pour corriger l'erreur. "La Poste n'en a tiré aucun avantage", souligne Mme Wertheimer.

Les permis avec des erreurs n'ont pas été remplacés. Les véhicules concernés devaient de toute manière être retirés de la circulation, car ils avaient presque tous plus de dix ans.

Aucun de ces véhicules n'était en circulation en 2012, lorsque l'actuelle directrice de La Poste Susanne Ruoff est arrivée à la tête de l'entreprise. Tout avait été réglé au préalable et l'affaire n'est jamais arrivée jusqu'à la tête de La Poste. Mme Ruoff n'a été informée qu'en 2016, lorsqu'un ancien collaborateur lui a envoyé un courrier personnel, ajoute la porte-parole.

 

>> Lire aussi: Des centaines de véhicules de La Poste auraient roulé avec de faux papiers