Vaud: 15 vaches meurent dans l'incendie d'une ferme

Un incendie, survenu dans la nuit de lundi à mardi, a détruit une ferme localisée à Begnins dans le canton de Vaud. Quinze vaches ont été tuées. La bâtisse avait déjà été détruite par les flammes par les passé, notamment à la suite d'un acte criminel.
08 sept. 2015, 17:03
Une quinzaine de bêtes ont péri dans l'incendie de la ferme de Begnins.

La police cantonale a été informée vers 3 heures 40 par plusieurs témoins, indique-t-elle mardi dans un communiqué. Les premiers gendarmes arrivés rapidement au lieu-dit "Clavelière" entre Begnins et Burtigny (Vaud) ont constaté qu’un bâtiment agricole abritant du bétail, du fourrage et de la paille était en feu.

La partie ouest de la bâtisse était entièrement détruite. Le fourrage a complètement brûlé. Il a fallu l'intervention de vingt pompiers de Gland, Nyon, Lausanne et deux membres de l'office régionale de protection civile du District de Nyon pour venir à bout de l'incendie et prendre en charge la famille. 

Après avoir protégé une partie du bétail survivant au moyen d’un extincteur, les gendarmes et un pompier arrivé sur les lieux en premier avaient pu forcer les barrières d’un des enclos au moyen d’un engin agricole. Ils ont pu sauver sept génisses qui se trouvaient dans la partie la moins touchée par les flammes.

5 taureaux sauvés

Les quinze autres têtes de bétail qui se trouvaient dans l’enclos de la partie ouest du bâtiment n’ont pas pu être sauvées selon des informations du Capitaine des pompiers de Gland-Serine Fabrice Sutter. Plusieurs bêtes ont dû être abattues par les gendarmes pour mettre fin à leurs souffrances. Parmi les bêtes en vie, 5 taureaux ont eu la vie sauve. 

 A 7 heures 30, le sinistre était sous contrôle mais pas totalement maîtrisé. La route entre Begnins et Burtigny a été fermée à la circulation et une déviation a été mise en place. L'exploitant est un père de deux enfants qui ne sont pas allés à l'école aujourd'hui. Il a été soutenu psychologiquement.

Son beau-père a accepté de parler. "C'est la troisième fois que ça brûle ici. La dernière fois, c'était un incendie criminel. Je ne sais pas si on nous en veut au village. Certaines personnes ne nous parlent plus. Je ne comprends pas ce qu'on a fait de mal." L'enquête devra révéler pourquoi cette ferme a été une nouvelle fois incendiée alors que le hangar avait complètement été refait à neuf.