Valais: le niet du gouvernement cantonal à une baisse générale de la redevance hydraulique

Le Conseil d’Etat valaisan rejette en bloc une baisse "arrosoir" de la redevance hydraulique. Une position prise lors de sa séance de mercredi.

04 oct. 2017, 18:48
Le barrage des Toules et la manne essentielle qu’il amène dans les caisses communales de Bourg-Saint-Pierre.

C’est un non catégorique et sans surprise du gouvernement valaisan à la réglementation transitoire proposée par le Conseil fédéral sur la redevance hydraulique. Un projet qui prévoit la diminution de 110 francs à 80 francs par kilowatt sur le montant perçu par les collectivités publiques au titre de taxe sur l’utilisation de l’eau payée par les électriciens.

Le gouvernement valaisan reprend une série d’arguments déjà avancés par la Conférence gouvernementale des cantons alpins fin août. «Nous n’avons pas à payer le manque de vision politique fédérale et les erreurs économiques des sociétés hydroélectriques», lance Roberto Schmidt, Conseiller d’Etat en charge de l’énergie. «En revanche, durant ce délai transitoire, il faudra remédier aux distorsions du marché actuel de l’électricité.» C’est donc un sec retour à l’expéditeur.

La procédure de consultation de la révision de la loi sur les forces hydrauliques lancée par les services de Doris Leuthard prend fin le 13 octobre prochain.