Réservé aux abonnés

Une visite où chaque mot a été pesé

La Suisse a accueilli des parlementaires russes dimanche et hier.
20 févr. 2018, 00:01
The Russian State Duma Speaker Vyacheslav Volodin, left, and the Swiss President of the National Council Dominique De Buman, right, are pictured at a press conference during a official visit at the Swiss Parliament, in Bern, Switzerland, this Monday, February 19, 2018. (KEYSTONE/Anthony Anex) SWITZERLAND VISIT OF DUMA PRESIDENT

Dominique de Buman est passé maître dans l’art de marcher sur des œufs. Le président du Conseil national a pu en faire étalage lors de la visite, hier et avant-hier, d’une délégation russe emmenée par son homologue Viatcheslav Volodine, le président de la Douma. Une visite délicate dans la mesure où celui-ci est interdit de séjour dans l’Union européenne pour son rôle dans la crise ukrainienne.

A propos de celle-ci justement, le démocrate-chrétien fribourgeois a indiqué qu’il «ne nous appartient pas de nous positionner sur l’état de la situation», avant de rappeler que la Suisse est prête à off...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois