Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Une vengeance tardive contre Kadhafi

Le Conseil fédéral autorise le Ministère public de la Confédération à enquêter contre la Libye pour la prise en otages de Rachid Hamdani et Max Göldi. Pourquoi si tard?

07 juin 2011, 05:03

Cela fait près de trois ans que Rachid Hamdani et Max Göldi ont été soudain retenus en otage en Libye. Une année, presque jour pour jour, que l'Argovien est revenu au pays, quatre mois après son compagnon d'infortune. A Berne, les raisins de la colère ont eu le temps de flétrir, mais ils ont conservé tout leur suc. Hier, le Conseil fédéral les a cueillis en vendange - ou vengeance? - tardive, en autorisant le Ministère public de la Confédération à ouvrir une enquête pénale contre la Libye pour prise d'otage, extorsion et chantage.

Feu vert

C'est le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) de Micheline Calmy-Rey qui, sans les nommer, a déposé mi-mars une plainte pénale auprès du Ministère public de la Confédération contre les responsables libyens de l'enlèvement des deux Suisses.

Le 18 mars, soit le jour même du vote par le Conseil de sécurité des Nations Unies...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias