Réservé aux abonnés

Une position suisse "débile" selon Cohn-Bendit

22 oct. 2012, 00:01

Le recentrage se confirme

L'émergence aux dernières élections fédérales d'une droite modérée élargie, diversifiée et renforcée se confirme. Un sondage un an après le scrutin montre un glissement de plus de 10% de l'électorat de l'UDC vers les nouveaux petits partis de la droite modérée. La droite traditionnelle profite du mouvement.

Avec 23,7% des intentions de vote, l'UDC demeure le parti le plus fort du paysage politique suisse. Par rapport aux élections fédérales du 23 octobre 2011, le parti cher au tribun Christoph Blocher perd cependant 2,9 points, selon le sondage réalisé la semaine der...