Une pétition réclame la condamnation des propos de Mgr Huonder

Une pétition émanant d'organisations gay et lesbienne réclame la condamnation des propos de l'évêque de Coire, Vitus Huonder.
08 sept. 2015, 17:02
Der Churer Bischof Vitus Huonder posiert am Mittwoch, 9. Maerz 2011, nach einer Fruehmesse auf dem Hof in Chur. Anlaesslich einer bereits seit laengerem geplanten Sitzung haben sich gestern Dienstag, 8. Maerz 2011, in Einsiedeln Vertreter der Biberbrugger-Konferenz mit Vertretern der Dekanate des Bistums Chur getroffen. Die Gespraechsrunde sei besorgt ueber die derzeitige aufgewuehlte Situation im Bistum Chur. Generalvikar Andreas Rellstab hatte im Februar wegen Differenzen mit Bischof Vitus Huonder sein Amt zur Verfuegung gestellt. Auch weitere Fuehrungskraefte in der Dioezese demissionierten. (KEYSTONE/Arno Balzarini)

La Conférence des évêques suisse (CES) va recevoir par la poste une pétition dotée de 21'000 signatures lui demandant de condamner les propos tenus fin juillet par l'évêque de Coire au sujet de l'homosexualité. L'envoi provient des organisations gay et lesbienne Pink Cross et LOS.

Les deux organisations faîtières de défense des droits des homosexuels exigent que la CES condamne ouvertement les propos de Mgr Vitus Huonder. La pétition avait été lancée sur Facebook par un groupe intitulé "Les Internautes vigilant/es". Pink Cross a déjà déposé une plainte contre le prélat à la mi-août pour appel au crime et à la violence.

Le 31 juillet dernier, l'évêque de Coire a prononcé à Fulda, en Allemagne, un discours désapprouvant ouvertement l'homosexualité et la bisexualité. Il a cité des passages de l'Ancien Testament "condamnant à mort" les auteurs "d'abominations" que seraient les personnes qui "couchent" avec des individus du même sexe. Ces propos tirés du texte du Lévitique ont provoqué un tollé.