Réservé aux abonnés

Une note de 40 millions de francs

Fermer de 500 à 600 offices, ça coûte: La Poste débourse jusqu’à dix millions par année de 2017 à 2020.
21 févr. 2018, 00:01
THEMEINBILD --- Die Poststelle in Mettmenstetten ZH, aufgenommen am 1. September 2004. Die Solothurner Staatsanwaltschaft hat am Donnerstag, 23. Juli 2010, Anklage wegen Geldwaescherei gegen die Schweizerische Post erhoben. Anlass ist eine Barabhebung von 4,6 Millionen Franken. Die Anklage wurde beim Richteramt Solothurn-Lebern eingereicht.  (KEYSTONE/Gaetan Bally) === ,  === SCHWEIZ POSTFINANCE GELDWAESCHEREI

fermer de 500 à 600 bureaux postaux sur quatre ans: la Stratégie réseau 2020 de La Poste fait des vagues. Présenté en octobre 2016, ce plan est loin de faire l’unanimité, que ce soit dans le monde politique, les syndicats ou au sein de la population. Globalement bénéficiaire, le géant jaune invoque des impératifs économiques. Les clients ont changé d’habitudes et se rendent moins au bureau du village pour envoyer des lettres, argue-t-il.

Mais supprimer des offices postaux n’est pas uniqueme...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois