Réservé aux abonnés

Une loi, oui, de l’argent public, non

Le Conseil fédéral ne soutiendra pas financièrement Cargo sous terrain.

24 nov. 2016, 22:09 / Màj. le 25 nov. 2016 à 00:01
ZUM ENTSCHEID DES BUNDESRATS, DAS PROJEKT CARGO SOUS TERRAIN MIT EINEM SPEZIALGESETZ ZU UNTERSTUETZEN, STELLEN WIR IHNEN HEUTE DONNERSTAG, 24. NOVEMBER 2016, FOLGENDES BILDMATERIAL ZUR VERFUEGUNG -HANDOUT - Computerillustration von Cargo Containern der Firma ''Loglay'' fuer den unterirdischen Versand von Waren. Am Dienstag, 26. Januar 2016 praesentierte Foerdervereins ''Cargo sous terrain'' eine Machbarkeitsstudie zu einem unterirdisch verlaufenden Guetertransport im Schweizer Mittelland. (LOGLAY/NITIN DESIGN) *** NO SALES, DARF NUR MIT VOLLSTAENDIGER QUELLENANGABE VERWENDET WERDEN *** SCHWEIZ CARGO SOUS TERRAIN

Le projet privé Cargo sous terrain (CST) qui prévoit de faire circuler les marchandises 24h sur 24 dans un réseau de tunnels enfouis 50 mètres sous terre verra-t-il vraiment le jour à l’horizon 2030? Le Conseil fédéral y croit suffisamment pour faciliter sa réalisation en soumettant au parlement une loi spéciale. Elle permettra aux promoteurs d’échapper à la jungle des prescriptions communales et cantonales en surface. Par contre, le gouvernement a confirmé hier que la Confédération n’investirait pas un sou dans l’opération. Cargo sous terrain restera un projet de l’économie pour l’économie. I...