Un touracos à huppe rouge voit le jour au Papiliorama

Un touraco à huppe rouge est né récemment au Papiliorama de Chiètres. L'oisillon s'essaie au vol pour le moment.

15 août 2013, 14:48
A la naissance le petit touraco est tout noir ce qui lui permet de se cacher de ses prédateurs.

Il ressemble à un vilain petit canard et ne se transformera pourtant jamais en un majestueux cygne. Le Papiliorama de Chiètres (Kerzers) annonce ce jeudi la naissance d'un touraco rouge. Couvert d'un duvet tout noir, l'oisillon qui a vu le jour récemment, se parera de mille feux à l'âge adulte. L'œuf de ce nouveau pensionnaire "a été couvé par le papa et la maman" fait savoir la réserve. 

Les touracos à huppe rouge (Tauraco erythrolophus) sont issus des forêts d'Angola. Leur nom vient de la huppe rouge qu'ils portent sur la tête. Les couleurs fascinantes des touracos ont une particularité: la coloration verte et rouge de leur plumage est dûe a des pigments chargés de cuivre, contrairement à la plupart des autres oiseaux, dont la couleur est liée à la structure de la surface des plumes. 

Le jeune oiseau n'a pas encore reçu sa parure colorée et est de ce fait encore difficile à repérer dans les arbres. Ceci est un facteur important pour sa survie dans la nature, car les jeunes touracos quittent le nid seulement quelques jours après leur naissance pour se promener sur les branches environnantes. "Le jeune oiseau fait actuellement ses premiers essais de vol. 

Le Touraco se nourrit presque exclusivement de fruits et est donc l'une des rares espèces d'oiseaux pouvant cohabiter avec des papillons. Avec un peu de patience, on peut observer les parents et le jeune animal au cours d'une promenade au Papiliorama.