Réservé aux abonnés

Un scrutin délicat pour le PS et le PDC

C’est un record. Ils sont 131 candidats à se disputer les sept sièges cantonaux au Conseil national. Cette pléthore de prétendants s’explique par l’abondance de listes estampillées «jeunes».

24 sept. 2015, 06:53
Elections fÈdÈrales. Les partis politiques consacreront plus de de 700'000 francs au "placement" de leurs candidats. Ces derniers, sponsorisÈs ou pas, rajoutent quelques billets de mille pour mieux se dÈmarquer.

Christine Bulliard-Marbach a dÈpensÈ un peu plus de 3000 francs pour qu'un bus des TPF vÈhicule son portrait dans les rues de Fribourg.



Photo Lib/Charly Rappo, Fribourg, 15.09.2015 Bus TPF ‡ l'effigie de Christine Bulliard

Le scrutin du 18 octobre s’avère délicat pour le Parti socialiste (PS) et le Parti démocrate-chrétien (PDC). Tous deux peuvent redouter la perte d’un siège. Le PS en détient trois, le PDC deux. En embuscade, l’Union démocratique du centre (UDC) espère le gain d’un deuxième mandat – qui lui échappe de peu depuis 2007. La «faute» aux apparentements, favorables aux formations de gauche et du centre. En sera-t-il de même cette année? Voir.

Car le PS, première force politique fribourgeoise à Berne à l’issue du scrutin de 2011 (26,7%), devra faire sans Christian Levrat, passé depuis au Cons...