Réservé aux abonnés

Un «plan B» déjà chahuté

Le Conseil fédéral garde le cap dans le Projet fiscal 17. Gauche et droite devront faire des concessions.

22 mars 2018, 00:01
Bundesrat Ueli Maurer, Vorsteher des Eidgenoessischen Finanzdepartements, ueber die Botschaft zum Bundesgesetz ueber die Steuervorlage 17 (SV17)
und die Botschaft zur Aenderung des Bundesgesetzes ueber die direkte Bundessteuer (Ausgewogene Paar- und Familienbesteuerung), am Mittwoch, 21. Maerz 2018, in Bern. (KEYSTONE/Marcel Bieri) SCHWEIZ PRESSEKONFERENZ BUNDESRAT

Aller vite, c’est possible. Contrairement à ce qu’il avait dit juste après le rejet populaire de la 3e réforme de l’imposition des entreprises (RIE III), le ministre des Finances Ueli Maurer est parvenu à remettre, hier, son message au parlement sur le «plan B», le Projet fiscal 17. Un an après la votation populaire. Constat: sa copie ne s’écarte pratiquement pas de l’avant-projet envoyé en consultation en septembre dernier, bien que cette première mouture ait été critiquée par plusieurs bords.

Pour Ueli Maurer (UDC), le maintien des grandes lignes choisies se justifie. «De nombreuses idées ont...