Un négationniste condamné à cinq mois de prison

Un homme a été condamné a cinq mois de prison ferme par la Chambre pénale de Genève pour avoir publié sur Internet des articles à caractère antisémite.
07 août 2015, 14:19
Un homme de 37 ans et sa maîtresse de 33 ans devront répondre d'assassinat devant le Tribunal criminel de Genève. L'homme est accusé d'avoir tué l'époux de son amante en juin 2011, avec le plein consentement et l'aide de cette dernière. Ils considéraient apparemment la victime comme un obstacle à leur liaison.

Un homme qui avait publié entre 2010 et 2013 une cinquantaine d’articles à caractère antisémite sur internet a été condamné en deuxième instance à Genève à cinq mois de prison ferme. Il a notamment été reconnu coupable de discrimination raciale.

"Il s’agit d’un jugement très important dans la mesure où c’est la première fois qu’un négationniste est condamné à une peine ferme à Genève", a indiqué dimanche Philippe Grumbach, avocat de la Cicad (Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation). Il confirmait une information du "Matin Dimanche". A sa connaissance, seul le Vaudois Gaston-Armand Amaudruz a écopé d'une peine de prison ferme, en 2002, pour une infraction de cet odre.

La peine prononcée la semaine dernière par la Chambre pénale est plus sévère que le premier jugement de juillet 2013. Ce quinquagénaire avait alors été condamné par le Tribunal de police à six mois avec sursis alors que le procureur avait requis quatre mois ferme. Ce dernier avait fait recours.

L’homme a également été reconnu coupable de calomnie, d’empêchement d’accomplir un acte officiel et d’insoumission à une décision d’autorité. Il avait notamment traité la Cicad d'"organisation crapuleuse".

Sommé à plusieurs reprises par la justice de retirer les articles litigieux, l'homme ne s'était pas exécuté. Il avait uniquement modifié certains termes pour ne pas enfreindre la norme pénale antiraciste. Très remonté contre toute la procédure et humilié par une fouille à nu, il avait craché sur une magistrate obligeant cette dernière à interrompre l'audience.