Un fromager affine l’Emmental en musique

Donner au fromage un petit goût rock, un parfum de hip-hop ou une touche plus classique, est-ce possible? Un fromager bernois le croit. Depuis septembre, il soumet plusieurs meules d’Emmental à divers styles musicaux. Verdict au printemps, à l’issue de l’affinage.

02 nov. 2018, 10:57
Une sélection de fromages sont affinés aux sons de Mozart, de hip-hop ou encore de Led Zepplin.

La musique peut-elle avoir une influence sur la qualité et le goût d’un fromage? Beat Wampfler, producteur d’Emmental, en est persuadé. Avec des chercheurs et étudiants de la Haute école des arts de Berne (HKB), il a débuté en septembre à Berthoud, dans le canton de Berne, une expérience inédite: soumettre plusieurs fromages au son de différentes musiques. Il exposera par exemple l’un à «La Flûte enchantée» de Mozart, d’autres avec du hip-hop, de la musique électronique ou encore des chansons du groupe Led Zeppelin. Nom de code de l’expérience: «Sonoriser le fromage, expérience entre son et gastronomie».

 

 

Bactéries mélomanes?

Les êtres vivants réagissent à la musique, alors pourquoi pas les bactéries, responsables du goût du fromage? questionne Beat Wampfler. C’est ce que veut démontrer le fromager bernois. Durant huit mois, ces meules vont être bercées par de musique, rapportent de nombreux médias suisses et étrangers. Un petit dispositif sonore est placé sous les planches sur lesquelles reposent les meules, elles-mêmes placées dans des caisses en bois ouvertes. 

Des étudiants de l’HKB ont mis en place un protocole expérimental qui leur permettra d’investiguer «de manière large», explique Michael Harenberg, directeur de la filière musique de la HKB. «Le but est de tenter de répondre à la question: y a-t-il quelque chose à la fin de mesurable? Ou quelque chose qui a un effet sur le goût?».

Réponse le 14 mars, au terme de l’affinage. Un jury d’experts procédera alors à la dégustation des différents fromages.