Réservé aux abonnés

Un an après, aucune trace des victimes

Une cérémonie commémorative de l’éboulement s’est tenue hier.

14 août 2018, 00:01
Christian Rathgeb, Rgierungrat Kanton GR, links, Anna Giacometti, Gemeindepraesidentin Bregaglia, Mitte, und Bundesrat Guy Parmelin, rechts, bei der Besichtigung von Bondo vor der Medienkonferenz "1 Jahr nach dem Bergsturz in Bondo", am Montag, 13. August 2018. Am 23. August 2017 ereignete sich der groesste Bergsturz in Graubuenden seit Jahrzehnten, der acht Menschenleben forderte. Murgaenge durch das Val Bondasca erreichten den etwa vier Kilometer entfernten Ort Bondo im Bergell und fuehrten dort zu Evakuierungen und Zerstoerungen. (KEYSTONE/Giancarlo Cattaneo) SCHWEIZ BERGSTURZ BONDO JAHRESTAG

Un an après, les huit victimes de l’éboulement meurtrier du 23 août 2017 dans le vallon de Bondo (GR) sont toujours portées disparues. Depuis juillet, le Piz Cengalo bouge à nouveau, avec le risque de nouveaux glissements de terrain et de coulées. «Bregaglia pense aux huit victimes et à leurs familles ainsi qu’aux nombreuses personnes touchées par la catastrophe naturelle», a déclaré hier Anna Giacometti. La maire de Bregaglia, dont fait partie Bondo, s’exprimait à l’occasion d’une cérémonie commémorative tenue dans la localité de Stampa.

«L’ampleur des destructions a été én...