Ueli Maurer fête sa présidence dans son canton de Zurich

Le nouveau président de la Confédération Ueli Maurer a été fêté ce jeudi dans son canton de Zurich.

13 déc. 2012, 18:30
Après avoir pris un train spécial de Berne à Zurich, le nouveau président de la Confédération s'est rendu dans sa commune de Hinwil.

Ueli Maurer a fêté son accession à la présidence de la Confédération dans son canton jeudi. Il a été reçu en grande pompe à Zurich avant de se rendre dans sa commune de Hinwil (ZH) pour y rencontrer la population.

Le train spécial arrivant de Berne a été accueilli en fanfare en début d'après-midi à la gare de Zurich, sur un quai décoré de drapeaux suisses et zurichois. Malgré le froid, les exécutifs du canton et de la ville étaient présents in corpore, ainsi que de nombreuses autres personnalités politiques.
 
Le conseiller fédéral UDC, qui succédera à Eveline Widmer-Schlumpf (PBD) à la présidence de la Confédération le 1er janvier, et sa délégation, se sont ensuite rendus dans la cour du Musée national, voisin de la gare, pour la partie officielle.
 
Gripen en modèle réduit
 
Dans son discours, l'actuelle présidente, évincée de l'UDC en 2008 pour avoir pris la place de Christoph Blocher au Conseil fédéral, a rappelé qu'il existe en Suisse des aspects rassembleurs mais aussi d'autres capables de diviser. Le rôle du président est d'être là pour la population dans toute sa diversité, a-t-elle insisté.
 
La Suisse est aujourd'hui confrontée à de nombreux problèmes et un vent rude souffle de plusieurs endroits. Il est important de rester unis et de chercher des solutions ensemble, a encore dit Mme Widmer-Schlumpf. Elle a ensuite remis au ministre de la défense un modèle réduit de l'avion militaire Gripen, assurant que celui-ci était déjà financé.
 
Ouvert, honnête, transparent
 
En réponse, M. Maurer a estimé qu'il était important pour un président d'écouter les gens, de les prendre au sérieux et d'être honnête. Le Zurichois a résumé sa présidence en trois mots: ouverte, honnête, transparente.
 
La modestie est également une qualité incontournable pour un président de la Confédération, selon M. Maurer. Devant les nombreuses personnalités venues lui rendre hommage, il a avoué qu'il aurait préféré renoncer à la grande fête et à la place distribuer une saucisse à chacun.
 
Une fête à plus de 300'000 francs
 
Après la célébration officielle, la délégation est remontée dans le train pour se rendre à Hinwil (ZH), commune où réside le conseiller fédéral. Une rencontre avec la population était prévue avant un repas au centre de logistique de l'armée, seul endroit à Hinwil capable d'accueillir un aussi grand groupe.
 
Les festivités coûtent au total plus de 300'000 francs, selon des chiffres réunis par l'ats, dont 250'000 aux frais du canton de Zurich. Lorsque Christoph Blocher avait été élu au Conseil fédéral en 2003, il avait fait annuler la célébration. Sa commune de Herrliberg (ZH) s'était contentée d'organiser un simple apéritif.