Réservé aux abonnés

UBS en point de mire

Avenir Suisse veut un droit de parole étatique à l'UBS.

16 févr. 2009, 05:02

La fondation Avenir Suisse, proche des milieux économiques, demande elle aussi un plus grand droit d'ingérence de la Confédération au sein de l'UBS. Des politiciens issus du PS et de l'UDC avaient formulé la même exigence récemment.

«Il est clair que si l'Etat s'est investi autant, il doit aussi prendre ses responsabilités, peut-être sous la forme d'un mandat au conseil d'administration», a déclaré l'économiste en chef d'Avenir Suisse, Boris Zürcher, samedi à la radio alémanique DRS...