Transport aérien: Swiss prévoit un plan de restructuration, 1700 postes concernés

Près de 800 postes de travail chez Swiss risquent de disparaître sans le consentement des titulaires.

06 mai 2021, 10:40
650 équivalents plein temps, occupés par 780 collaborateurs, risquent de disparaître sans le consentement des titulaires.

Confronté à un affaissement désormais considéré comme «structurel» de la demande pour le transport aérien, Swiss International Air Lines annonce jeudi un vaste plan de redimensionnement de sa flotte comme de ses effectifs. Les mesures risquent de déboucher sur la suppression de 1700 équivalents plein-temps, correspondant à 20% des effectifs totaux.

Jusqu’à 780 collaborateurs, occupant 650 équivalents plein-temps, pourraient se voir signifier un licenciement, dont environ 400 parmi le personnel de cabine, 200 au sol, 120 pilotes et 60 techniciens.

15% de la flotte supprimés

La filiale de Lufthansa compte sur les fluctuations naturelles et les départs volontaires pour biffer le millier d’équivalents plein-temps restants. «Toutes les conditions imposées par la Confédération suisse dans le cadre du prêt bancaire garanti seraient respectées», assure l’entreprise dans son communiqué.

La flotte court et moyen-courriers doit être ramenée à 59 appareils, contre 69 en 2019. Le retrait de cinq Airbus doit ramener le nombre d’appareils long-courriers à 26.

La restructuration doit déboucher sur des économies pérennes de l’ordre du demi-milliard de francs. 

Alternatives à l’étude

Swiss assure que des alternatives sont à l’étude avec les partenaires sociaux dans le cadre de la procédure de consultation fraîchement lancée. Des plans sociaux ont déjà été élaborés pour l’ensemble du personnel, à l’exception de celui dans le cockpit. 

Swiss prévoit de faire le point à l’issue des pourparlers, agendée pour la mi-juin.