Train de Salez: une des victimes a pu quitter l'hôpital, une jeune femme de 17 ans toujours entre la vie et la mort

Près d'une semaine après qu'un homme de 27 ans a incendié un train à Salez, dans le canton de St-Gall, avant d'attaquer des passagers au couteau, l'une des femmes blessées a pu quitter l'hôpital. Mais le pronostic vital de la fille de 17 ans est toujours engagé. Le mobile du crime reste un mystère pour les enquêteurs.

19 août 2016, 12:14
Pour l'heure, la police ne sait toujours pas pourquoi ce jeune homme de 27 ans a commis cet acte.

Une femme de 43 ans qui a été blessée samedi dernier dans l'attaque du train en gare de Salez (SG) a pu quitter l'hôpital. Une jeune femme de 17 ans est en revanche toujours entre la vie et la mort.

La fillette de 6 ans, fille de la quadragénaire qui est sortie de l'hôpital, est toujours hospitalisée, a indiqué vendredi Roman Dobler, porte-parole du Ministère public du canton de Saint-Gall. Il n'y a rien de neuf dans l'enquête sur l'attaque et les motifs de l'agresseur, a-t-il précisé.

L'attaque dans un train des Südostbahn (SOB) samedi en gare de Salez a fait deux morts, une femme de 34 ans et l'agresseur de 27 ans. Cinq autres personnes ont été blessées, dont trois grièvement. L'agresseur a mis le feu à un liquide inflammable et attaqué des passagers avec un couteau.