Tessin: les étrangers qui veulent un permis devront présenter un extrait de leur casier judiciaire

Frontaliers ou résidents permanents, les étrangers qui voudront obtenir un permis de séjour au Tessin devront présenter un extrait de leur casier judiciaire.

26 mai 2015, 18:02
La mesure vise principalement les criminels italiens qui voudraient obtenir un permis de séjour en Suisse.

Le Tessin s'intéresse désormais davantage au passé des étrangers. Toute personne désirant un permis de séjour doit présenter un extrait de casier judiciaire. Temporaire, la nouvelle règle est valable tant pour les frontaliers que les résidents permanents.

La mesure est entrée en vigueur au début du mois d'avril, a indiqué mardi à l'ats une porte-parole du Département de la sécurité du canton du Tessin, confirmant une information parue dans la Neue Luzerner Zeitung. La nouvelle règle touche tant les demandeurs d'un permis B des pays de l'UE et de l'AELE que les frontaliers italiens.

Attaque à main armée

Une attaque à main armée commise au sud du Tessin, sur la commune de Novazzano non loin de la frontière italienne, est à l'origine de ce durcissement. Les auteurs de l'agression étaient au bénéfice d'un permis de séjour en Suisse alors qu'ils disposaient déjà d'un long casier judiciaire en Italie, explique la porte-parole.

Le Département de la sécurité a décidé seul d'introduire cette nouvelle mesure temporairement. Après sa mise en vigueur, le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) a demandé des explications au canton du Tessin, selon la porte-parole. Mardi, le SEM n'a pas pu fournir d'informations à ce sujet.

Membre de la LEGA, Norman Gobbi qui préside le Département pour les questions de sécurité va rencontrer le président de la Lombardie Roberto Maroni au cours des prochaines semaines. Celui-ci avait révélé que les nouvelles dispositions du Tessin avaient engendré une forte hostilité en Italie.