Syrie: des frappes russes font au moins 30 morts

L'armée de l'air russe a tué au moins 30 personnes dimanche dans le nord-ouest de la Syrie.

30 nov. 2015, 07:26
Les avions russes ont bombardé la ville d'Ariha, dans le nord-ouest de la Syrie.

Des bombardements, sans doute imputables à l'armée de l'air russe, ont tué dimanche une trentaine de personnes au moins dans la ville d'Ariha, dans le nord-ouest de la Syrie. L'information provient de sauveteurs présents dans cette zone tenue par des insurgés.

La frappe aérienne sur Ariha, une localité située dans la province d'Idlib, a touché un marché très fréquenté et a également fait des dizaines de blessés, ont dit les sauveteurs. L'un d'entre eux, Mohammed Koueïssi, a déclaré que 31 corps avaient été identifiés.

"Les vendeurs rameutaient les clients quand, tout à coup, nous avons entendu le bruit des avions et en moins d'une seconde, les avions ont frappé, provoquant un silence de mort", a affirmé Mohammed Amine Krabi, un autre sauveteur. "J'ai vu des personnes jetées dans les rues, des corps déchiquetés et des enfants terrifiés qui appelaient leurs parents", a-t-il dit.

Les deux hommes ont été contactés par Reuters et s'exprimaient depuis Ariha. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une ONG basée à Londres qui s'appuie sur un vaste réseau d'informateurs situés en Syrie, avait fait part dans la matinée de dimanche d'un bilan de 18 morts dont quatre enfants, prévenant toutefois qu'il risquait de s'alourdir.

Les frappes menées par la Russie en Syrie ont fait 1502 morts, dont près d'un tiers de civils, depuis le début de l'intervention militaire russe le 30 septembre, selon l'OSDH.