Swisscom et l'EPFL testent la 5G en avant-première

La 4G s'installe à peine dans les usages que Swisscom et l'EPFL préparent déjà le futur. L'opérateur de téléphonie mobile va mener prochainement un projet pilote avec la haute école et Ericsson sur la technologie 5G. Celle-ci pourra à terme contrôler efficacement des objets connectés ou une voiture autonome.

16 juin 2016, 13:04
Swisscom prépare le terrain pour l'arrivée de la 5G.

Plusieurs années avant son introduction sur le marché, la technologie mobile 5G arrive en Suisse. L'opérateur Swisscom va mener dans les prochaines semaines un projet pilote, en collaboration avec le suédois Ericsson et l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

"Le but est d'identifier les applications de la nouvelle génération de communication mobile", a déclaré jeudi à Berne le directeur général de Swisscom Urs Schaeppi, à l'occasion d'un événement organisé par l'Association suisse des télécommunications (asut). Les résultats seront intégrés dans la définition mondiale des standards pour la 5G, qui devrait être achevée d'ici à 2019.

A l'avenir, cette technologie assurera une vitesse nettement accrue, de faibles temps de réponse, mais aussi une plus grande fiabilité et stabilité, a indiqué Swisscom dans un communiqué. La 5G sera par ailleurs beaucoup moins gourmande en énergie.

Un nouveau modèle d'affaires pourrait ainsi émerger. "La 5G pourrait par exemple permettre de contrôler des voitures autonomes", a souligné M. Schaeppi. En outre, l'internet des objets bénéficierait nettement des faibles temps de réponse de cette technologie mobile. Les capacités du réseau seraient par ailleurs accrues, permettant de connecter efficacement et de manière économe les différents "appareils intelligents".

Selon toute vraisemblance, Swisscom proposera la 5G sur son réseau mobile en 2020.