Swiss s’apprête à supprimer de nouveaux vols en été et en automne

La compagnie avait déjà annoncé début juin qu’elle supprimerait des vols en juillet et en août en raison d’un manque de personnel. Elle est l’une des rares à refuser que son personnel non vacciné contre le Covid-19 travaille.

26 juin 2022, 16:31
L'ampleur exacte et les lignes concernées par les suppressions n'ont pas été précisées dans un premier temps. (illustration)

La compagnie aérienne Swiss va annuler de nouveaux vols en été et en automne en raison d’un manque de personnel. Les liaisons concernées s’étendent d’août à octobre, a indiqué dimanche une porte-parole de Swiss à Keystone-ATS, revenant sur une information de blick.ch.

Swiss avait déjà annoncé début juin qu’elle supprimerait 2% des 18’500 vols prévus en juillet et en août en raison d’un manque de personnel. Cela représente 370 vols. Des liaisons avaient également été supprimées au printemps.

A lire aussi: Revue de presse: des non-vaccinés virés chez Swiss, prostitution d’ados sur le Net, technologies interdites d’exportation,… les titres de ce dimanche

«D’autres suppressions ne pourront malheureusement pas être évitées dans les mois à venir en raison du manque de ressources et des défis opérationnels dans l’ensemble du secteur aérien», a ajouté la porte-parole de la compagnie. Pour donner un ordre de grandeur, les prochaines suppressions de vols devraient continuer à représenter un pourcentage à un chiffre de l’offre de vols prévue.

Passagers informés

L’ampleur exacte et les lignes concernées par les suppressions n’ont pas été précisées dans un premier temps. Dès que les conséquences seront claires, les passagers et les partenaires seront activement informés, a poursuivi la porte-parole de Swiss. Des changements de réservation automatiques seront effectués ou des solutions individuelles seront recherchées.

L’ensemble du secteur aérien, en particulier en Europe, souffre actuellement de goulots d’étranglement et d’un manque de personnel – du contrôle des passagers au personnel de cabine en passant par l’enregistrement des avions. Il manque des employés qui ont cherché d’autres emplois pendant les deux années de pandémie.

La maison mère allemande de Swiss, Lufthansa, ne s’attend pas à une normalisation du trafic aérien avant l’année prochaine. De nombreuses compagnies aériennes avaient annoncé des suppressions de vols. Elles tentent d’épargner dans la mesure du possible les lignes touristiques «classiques».


par Keystone - ATS