Réservé aux abonnés

Svindal est un extra-terrestre

Le favori norvégien a survolé le super-G, reléguant ses adversaires à plus d'une seconde. Les Suisses n'ont pas redressé la tête.

15 déc. 2012, 00:01
data_art_1273753.jpg

"Je suis le premier des Terriens" , rigole Matteo Marsaglia dans l'aire d'arrivée de la Saslong. L'Italien, qui a confirmé sa victoire de Beaver Creek en se classant deuxième, a concédé plus d'une seconde sur Aksel Lund Svindal. Hier, tous les skieurs s'accordaient sur le fait que le Norvégien ne concourt pas sur la même planète. En cinq courses de vitesse cette saison, le leader de la Coupe du monde en a tout simplement remporté trois et a terminé deux fois deuxième.

"Je le (ndlr: Svindal) pensais imbattable, mais je ne peux pas concevoir qu'en faisant autant de fautes, il peut encore avoi...