Suisse-UE: la fin du conflit fiscal permet de passer aux vraies préoccupations

Avant la réunion des ministres des finances de l'Union européenne (UE) à Luxembourg, Eveline Widmer-Schlumpf s'est réjouie de pouvoir signer une déclaration mettant fin au conflit fiscal qui opposait la Suisse à l'UE.
07 août 2015, 14:20
La fin du conflit fiscal offre maintenant la possibilité de s'attaquer aux vrais problèmes, a déclaré la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf avant la réunion des ministres des finances de l'Union européenne (UE) à Luxembourg.

La fin du conflit fiscal offre maintenant la possibilité de s'attaquer aux vrais problèmes, a déclaré la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf avant la réunion des ministres des finances de l'Union européenne (UE) à Luxembourg.

Les ministres de l'UE et Eveline Widmer-Schlumpf doivent signer mardi matin une déclaration commune, qui mettra un terme à cinq régimes fiscaux controversés. Il s'agit là de la "fin d'une longue discussion", a souligné la conseillère fédérale.

Les deux parties mettront fin à un feuilleton entamé il y a bientôt dix ans. La pratique fiscale de certains cantons, et en partie celle de la Confédération, a longtemps été considérée par Bruxelles comme discriminatoire et amenant de la concurrence déloyale, en raison des privilèges accordés à des entreprises étrangères sur sol helvétique.

"Il est désormais important que les règles du jeu soient les mêmes pour tous", a ajouté la ministre des finances. Eveline Widmer-Schlumpf attend une ouverture dans tous les domaines de discussion après la signature de l'accord, notamment sur l'accès au marché pour les banques et les assurances.