Suisse romande: hausse de 4,1% des nouvelles entreprises en un an

En une année, le nombre de nouvelles entreprises a augmenté de 4,1% en Suisse romande. Cette croissance est l'une des conséquences directes du Brexit.

02 nov. 2016, 17:07
La croissance enregistrée en Suisse romande est une conséquence directe du Brexit et des incertitudes que ce vote font peser sur le développement économique futur en Grande-Bretagne. (Illustration)

Les Romands ont la fibre entrepreneuriale. Après neuf mois en 2016, le nombre de créations de nouvelles entreprises a crû de 4,1% en l'espace d'un an en Suisse romande. La région, tirant notamment profit du oui des Britanniques au Brexit, affiche la croissance la plus forte de Suisse.

A la faveur de cette progression Genève, qui a comptabilisé 8,3% de l'ensemble des créations de jeunes entreprises, a repris comme en 2015 le 3e rang devant Berne (8,1%), écrit mercredi la plate-forme zurichoise Startups.ch. Zurich (18%) et Vaud (10%) ont conservé les deux premières places.

Au total, 28,5% des nouvelles créations d'entreprises sont intervenues en Suisse romande, une part supérieure à la moyenne, alors que la région représente 25,8% de la population. Outre Sarine, cette proportion s'est inscrite à 65,8%, alors que 70% des habitants du pays y vivent.

La croissance enregistrée en Suisse romande est une conséquence directe du Brexit et des incertitudes que ce vote font peser sur le développement économique futur en Grande-Bretagne, explique le directeur général de Stratups.ch, Michele Blasucci, cité dans le communiqué. Au-delà des entrepreneurs d'origine française, l'Arc lémanique attire de plus en plus d'Anglo-Saxons.

Le Tessin a en revanche souffert de l'amnistie fiscale entrée en vigueur début 2015 en Italie. Le nombre d'Italiens venant créer une entreprise au Sud du Gothard pour des motifs fiscaux a reculé. Les créations d'entreprises y ont chuté après neuf mois de 10,4% en l'espace d'un an. Pour l'ensemble de la Suisse, Startups.ch table sur 41'000 créations de nouvelles entreprises cette année, 0,8% de plus qu'en 2015.