Réservé aux abonnés

Suisse: après le scandale Darius Rochebin, la parole se libère au sein des médias

Plusieurs collaboratrices de la RTS ont décidé d’agir après le scandale qui a ébranlé le paysage suisse. D’abord au sein de leur entreprise, puis de façon plus vaste, avec un compte Instagram destiné à toutes les rédactions romandes, SwissMediaToo. Les membres ne cessent d’affluer.

01 déc. 2020, 00:01
/ Màj. le 01 déc. 2020 à 07:07
Darius Rochebin, accusé d'agression sexuel, a ouvert la boîte de Pandore au sein des médias (archives).

«Alors tu t’es fait fertiliser?», demande un employé de la Radio-télévision suisse (RTS) à une collègue enceinte. «Ce même collègue qui, à 5 heures du matin, nous glissait dans l’ascenseur, mmmhh… première érection matinale.» A Léman Bleu, un autre s’exclame à l’adresse d’une consœur, en pleine séance de rédaction, «viens là que je te sodomise» – «pour rire». Pour sa part, le rédacteur en ...