Statistiques: l'immigration a diminué de 17% en Suisse depuis le début de l'année

Depuis le début de l'année 2017, l'excédent d'arrivées en Suisse par rapport aux départ a diminué de 17% comparé à 2016.

26 oct. 2017, 17:54
/ Màj. le 26 oct. 2017 à 18:00
Depuis janvier 2017, près de 102'700 personnes en provenance des Etats de l’UE ou de l’AELE ont immigré en Suisse afin d’y travailler.

L'immigration nette a reculé en Suisse. Entre janvier et septembre 2017 le solde migratoire, soit l'excédent d'arrivées par rapport aux départs, a diminué de 17% (-7500 personnes) par rapport à la même période de 2016: près de 36'800 personnes ont immigré en Suisse durant cette période.

Au cours des neuf premiers mois de 2017, l'immigration dans la population résidante permanente de nationalité étrangère a diminué de 4,8% (-5138 personnes) par rapport à la même période de 2016. Dans ce même intervalle, près de 60'100 étrangers ont quitté la Suisse.

L’immigration affiche donc une hausse de 3,2% (+ 1865 personnes), a indiqué jeudi le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) dans un communiqué.

Ainsi, fin septembre 2017, un peu plus de deux millions d'étrangers vivaient en Suisse. La population résidante permanente de nationalité étrangère provenait pour 69% (1,4 million) des Etats membres de l'UE ou de l'AELE.

Moins de travailleurs

Depuis janvier 2017, près de 102'700 personnes en provenance des Etats de l’UE ou de l’AELE ont immigré en Suisse afin d’y travailler. Cela correspond à une baisse de 1,1% (-1158 personnes) par rapport au même intervalle de 2016.

Ce chiffre englobe à la fois les personnes qui font partie de la population résidante permanente de nationalité étrangère et celles qui n’en font pas partie. Par ailleurs, le solde migratoire des ressortissants de l’UE ou de l’AELE s’est contracté de plus d’un quart.