Ski alpin: la descente dames reprogrammée pour dimanche

D'importantes chutes de neige ont eu raison ce samedi de la descente dames d'Altenmarkt à Zauchensee et de la descente hommes de Wengen qui ont été annulées. L'épreuve féminine a été reprogrammée dimanche.

14 janv. 2017, 10:41
/ Màj. le 14 janv. 2017 à 12:07
La météo a eu raison de la descente dames et de celle des hommes.

Les skieuses ont encore été réduites au chômage technique à Zauchensee. La descente prévue samedi a été annulée en raison des chutes de neige, puis reprogrammée dimanche.

Après les annulations des deux entraînements de la semaine, les organisateurs avaient espéré placer un entraînement samedi matin - condition nécessaire pour disputer une descente -, avant de lancer la descente à 11h15. Mais comme redouté, les abondantes chutes de neige n'ont pas permis la tenue de ce plan.

Le programme de samedi a été reconduit pour dimanche, avec un entraînement matinal (9h30) et une descente à 12h15. Cela signifie que le combiné alpin, initialement prévu pour dimanche, a été sacrifié pour donner une chance à l'épreuve reine.

En privilégiant la descente, Zauchensee espère aussi permettre à Lindsey Vonn d'effectuer son retour à la compétition. Une Américaine qui, après 11 mois d'absence, devait être la grande star du week-end en Autriche.

Pas de descente sur le Lauberhorn non plus

Il n'y aura pas de descente à Wengen cette année. Comme redouté, les abondantes chutes de neige ont contraint les organisateurs à biffer l'épreuve reine de cette édition 2017.

Cette descente ne sera pas reprogrammée dimanche, la Fédération internationale (FIS) ayant confirmé dans la semaine la tenue du slalom dominical. Une épreuve qui, contrairement à la descente, peut se disputer dans presque n'importe quelles conditions météo.

La FIS pourrait en revanche essayer de replacer la descente de Wengen plus tard dans la saison. Une option serait de l'agender début mars à Beaver Creek, soit juste avant les finales de la Coupe du monde à Aspen.

L'annulation de samedi est un coup dur pour la station bernoise, mais aussi pour tous les spécialistes de vitesse, décidément pas épargnés cet hiver par la météo. Outre Wengen, ils ont été privés de descente à Santa Caterina, ainsi que des diptyques super-G - descente à Lake Louise et Beaver Creek.

Les accrocs de la vitesse n'ont ainsi eu que cinq épreuves à se mettre sous la dent cette saison - deux descentes, trois super-G -, alors que leurs collègues techniciens ont eu droit à onze courses en géant ou slalom. Reste à espérer que la suite de l'hiver soit plus favorable aux descendeurs, à commencer le week-end prochain à Kitzbühel.