Sécurité: collaboration nécessaire entre cantons et Confédération

La première conférence du Réseau national de sécurité, qui s'est déroulée mardi matin à Lucerne, a pointé du doigt la nécessité de collaborer entre les cantons et la Confédération.

03 sept. 2013, 13:06
La première conférence du Réseau national de sécurité (RNS) s'est tenue mardi matin à Lucerne, en présence d'Ueli Maurer.

La première conférence du Réseau national de sécurité (RNS) s'est tenue mardi matin à Lucerne. Elle a réuni 300 personnes dont le président de la Confédération et ministre de la défense Ueli Maurer, des conseillers d'Etat et des spécialistes. Au centre de la réunion: la collaboration nécessaire entre cantons et Confédération en cas d'urgence.

La conférence s'est déroulée au Musée des transports en présence de parlementaires ainsi que de représentants de la police, de l'armée, de la protection civile et des pompiers. Les participants ont convenu que la sécurité publique constitue un enjeu d'envergure nationale. Ils ont aussi exposé leurs attentes sur la forme à donner à la collaboration en la matière.

Beaucoup de tâches à accomplir ne pourront être menées à bien que si tous les acteurs concernés collaborent dans toute la Suisse, souligne le département de la défense et de la protection de la population (DDPS). La Suisse doit développer une "culture nationale de l'exercice" de sécurité afin de s'entraîner régulièrement à la maîtrise de situations d'urgence complexes au niveau national.

Le Réseau national de sécurité doit toutefois respecter le fédéralisme et l'autonomie des cantons, a souligné le ministre bernois de la sécurité Hans-Jürg Käser. Le RNS a été lancé par la Confédération et les cantons pour régler la marche à suivre et créer une structure supra-cantonale en cas d'urgence et de catastrophe. En 2010, le Conseil fédéral avait constaté des failles dans ce domaine.