Sauvetage: la Rega utilise un drone qui localise lui-même des personnes disparues

La Garde aérienne suisse de sauvetage exploite cet engin depuis l’automne 2021. Elle l’a notamment utilisé dans la lutte contre les incendies au Tessin.

13 avr. 2022, 10:36
Le drone de la Rega peut survoler de manière autonome de vastes zones.

La Rega (Garde aérienne suisse) dispose depuis l’automne dernier d’un drone spécialement conçu pour la recherche de personnes disparues.

Le drone "RGA-UAV-T1A" est opérationnel depuis l’automne dernier pour des missions de recherche, a annoncé mercredi la société lors de sa conférence de presse annuelle à l’aéroport de Zurich. Jusqu’à présent, il a participé à des opérations pour détecter des foyers d’incendie au Tessin en février et en mars.


Le drone peut survoler de manière autonome de vastes zones. Il entre en action lorsque les hélicoptères ne peuvent pas voler en raison de mauvaises conditions de visibilité.

L’appareil est équipé de différents capteurs pour localiser les personnes disparues. Le détecteur de téléphonie mobile peut localiser un téléphone portable à quelques mètres près, même s’il n’y a pas de couverture mobile dans la zone.

Caméra thermique

Les images de la caméra thermique du drone sont analysées automatiquement. Si le système reconnaît une personne sur les images, celles-ci sont transmises à un spécialiste de la centrale d’intervention pour une évaluation finale.

Le drone, qui pèse environ 25 kilos, ne peut pas récupérer les personnes localisées. Pour une telle opération, la Rega continue de dépendre des hélicoptères ou des sauveteurs au sol.

La Rega, qui fête son 70e anniversaire le 27 avril, a connu une année record en 2021. La centrale d’intervention de l’aéroport de Zurich a organisé 18’017 missions, soit 10,7% de plus que l’année précédente, ce qui correspond à une cinquantaine d’interventions par jour.

par Keystone - ATS