Santé: le Conseil fédéral rejette l'initiative sur les soins infirmiers

Le Conseil fédéral a rejeté l'initiative populaire "Pour des soins infirmiers forts". Il a rappelé qu'il a déjà pris des mesures dans le cadre du plan Formation aux professions des soins 2010-2015.
09 mars 2018, 14:51
L'écart entre la demande en soins infirmiers de la population et le personnel formé disponible se creuse toujours plus.

Le Conseil fédéral ne soutient pas l'initiative populaire "Pour des soins infirmiers forts" qui lutte contre la pénurie de personnel qualifié. Il comprend toutefois la requête.

Le gouvernement a déjà pris des mesures dans le cadre du plan Formation aux professions des soins 2010-2015, a-t-il rappelé vendredi. Ce plan commence à porter ses fruits. Le nombre de diplômés de la formation professionnelle initiale augmente.

Un programme de soutien à la réinsertion professionnelle et une campagne visant à revaloriser l'attractivité de cette carrière ont déjà été lancés. Le Conseil fédéral a chargé vendredi le Département fédéral de l'intérieur d'étudier et d'élaborer d'autres mesures avec les principaux acteurs et le comité d'initiative.

Revaloriser la profession

L'initiative a été lancée en janvier par l'Association suisse des infirmières et infirmiers (ASI) et un comité comprenant notamment des conseillers nationaux de divers partis. Elle a pour but de revaloriser la profession afin de faire face à la menace de pénurie de personnel soignant.

L'écart entre la demande en soins infirmiers de la population et le personnel formé disponible se creuse toujours plus. Au cours des cinq dernières années, seuls 43% du nombre d'infirmiers nécessaire ont été formés, selon l'ASI.

Seule solution, aux yeux de l'ASI et du comité d'initiative: revaloriser le statut d'infirmière, afin de motiver des jeunes à se lancer dans cette carrière. Le texte veut ancrer dans la Constitution le statut des soins infirmiers "comme une composante importante des soins" et les encourager.