Réservé aux abonnés

Sale temps pour le marché de la musique live

Après des années fastes, le business des concerts en festival et en salle est à la peine. La faute à une offre surabondante.
25 juin 2019, 20:00
Les festivals suisses enregistrent une baisse des ventes de billets oscillant entre 5 et 10%.

Paléo toujours pas complet. Du jamais vu depuis dix ans, si ce n’est en 2013, lorsque l’open-air nyonais avait dû attendre sept semaines pour écouler ses 200 000 billets. Cette «anomalie» était due en grande partie à une programmation plus pointue que de coutume. On avait donc fini par croire que ce serait toujours la razzia sur la plaine de l’Asse. Mais l’édition à venir démontre le contraire: à un mois de l’ouverture des portes, plusieurs soirées restent ouvertes. Le vent est-i...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois