«Rousseau pour tous»: commémorations lancées à Genève

La Ville de Genève a lancé aujourd'hui les festivités du tricentenaire de la naissance de son célèbre citoyen Jean-Jacques Rousseau.

19 janv. 2012, 18:00
rousseau_rle

Une pléthore d'événements tout public émailleront cet anniversaire durant l'année 2012. L'Ile Rousseau a fait peau neuve pour l'occasion.

C'est dans cet endroit symbolique que les autorités communales, cantonales et fédérales ont ouvert les festivités. Alain Berset qui accomplissait "sa première sortie importante en tant que conseiller fédéral en Suisse romande" s'est réjoui de l'effectuer à Genève, "dans un rôle nouveau pour lui, celui de ministre de la culture".

Rousseau est un auteur très inspirant pour l'organisation de la société, mais aussi plein de contradictions. Or, c'est de là que naît le débat et le progrès, a-t-il constaté en substance. Si certains critiquent chez lui une certaine naïveté et un certain collectivisme, l'homme a soulevé des questions existentielles avec ses réflexions sur la volonté générale et le bien commun, a-t-il relevé.

Pensée contemporaine

Jusqu'au 12 décembre, expositions, spectacles, opéras, concerts, banquets républicains, films, promenades ou colloques permettront de découvrir les multiples facettes de Jean-Jacques Rousseau, a déclaré Sami Kanaan, conseiller administratif en charge de la culture. "Notre volonté a été de permettre à tous d'approcher l'oeuvre de Rousseau, car tout le monde est concerné par les questions qu'il soulève".

"2012 - Rousseau pour tous" offre l'opportunité de questionner notre époque à la lumière de sa pensée, éminemment contemporaine. Le droit à la dignité des peuples, leur souveraineté ou encore le contrat social entrent en résonance sur de nombreux points de l'actualité, a relevé le conseiller administratif qui a cité en exemple le Printemps arabe ou la gouvernance mondiale.

Commémoré partout

Si les Rousseauistes sont partout cette année - des commémorations sont annoncées notamment à New York, St-Pétersbourg, Annecy, Sao Paulo - la responsabilité de Genève est importante: il y est né, mais on y a brûlé ses livres, a rappelé M. Kanaan.

En tant que pôle naturel des échanges sur l'écrivain, la Ville se veut le pivot international de ces manifestations. Le maire de Genève Pierre Maudet mettra Genève en avant lors de voyages relatifs à cet anniversaire, à New York et en Corse, a-t-il relevé.

Programme dense

Parmi les points forts d'un programme dense, Sami Kanaan a cité le 28 juin, date de la naissance de Jean-Jacques Rousseau. Ce jour-là, le spectacle "L'Ombre des Lumières" mêlera arts du théâtre, musique et "cinéma instantané" dans une fiction historique.

L'auteur de la "Nouvelle Héloïse" constituera aussi le fil rouge du Salon du livre. Il sera célébré pendant les Fêtes de Genève. Une régate Rousseau sera par ailleurs organisée en collaboration avec St-Pétersbourg et la France.

Expositions, films et concerts sont également à l'affiche. En septembre notamment, l'opéra de Philippe Fenélon "JJR (citoyen de Genève)", une création mondiale, constituera l'un des clous des festivités.

Balades inspirées

Coeur de la manifestation, l'Ile Rousseau, où a été inaugurée en 1835 la statue du grand homme, est prête à accueillir le public, a expliqué Rémy Pagani, conseiller administratif en charge des constructions et de l'aménagement. Le monument a été restauré, tout comme un petit pavillon chinois.

Un nouvel espace d'information temporaire y sera opérationnel toute l'année. Le public pourra découvrir notamment les courts-métrages de la série "La faute à Rousseau". L'île sera aussi le point de départ de promenades de rêveurs solitaires ou non. L'une d'elles, audio-guidée, a été réalisée par le chanteur Stephan Eicher.

www.rousseau2012.ch